Pour Nicolas Ghetti, la musique se décline dès l’enfance avec très tôt le désir de s’exprimer autrement et surtout de partager. Formé au Conservatoire, il se passionne ensuite pour la guitare folk et goûte aux premières prestations publiques avec son groupe de rock durant ses années de lycée.

L’envie de confronter cette passion à un vrai public l’entraîne dans les bars du vieux Nice, sa ville natale où il jouera pendant 6 ans, reprenant les standards des années 60's et 70's.

Il termine ses études de droit à Paris, se spécialise en droit d’auteur, puis rejoint en qualité de juriste mais également pour ses connaissances musicales la société KBP dirigée par Dimitri Bodiansky (Indochine), collaborant notamment à la composition de plusieurs musiques de jeux vidéos (Alone in the dark, Desperado...). Il quitte ce poste en 2004 et se consacre à sa passion; il sort cette même année l’album “Le Décor” chez AZ Universal et se produit sur de nombreuses scènes de la francophonie. 

Trois ans plus tard, Il signe avec le label monégasque MCR et sort en 2009 l’album “J’veux du beau”, nourri de folk et de country, un regard sur la vie des autres, des ambiances peuplées de personnages inspirés des classiques du cinéma.

En 2010, Nicolas reprend la route pour assurer les premières parties de la tournée européenne de Garou, enchainant les Zeniths et plusieurs Olympia ; on le verra aussi en première partie de Pep’s, dans des festivals, et avec son groupe sur des dates parisiennes (le Réservoir, le Sentier des Halles, le Nouveau Casino, le China, l'OPA, etc).

En 2011, Nicolas rentre de nouveau en studio pour enregistrer un nouvel album. Nicolas décide cependant de n’en sortir que des singles. Seront publiés : “Elléa” (2011) et "The Perfect Girl Who Kills" (2012). En même temps, à la demande des actionnaires de son label, il reprend la direction de Monte-Carlo Records. Il défend avec passion la musique des artistes qu’il développe, sans oublier de publier ses chansons.

Nicolas Ghetti revient en 2013 plus électrique qu’à l’accoutumée en publiant le titre «copié collé», empruntant à Lavoisier une formule qu’il applique à l’artistique et plus largement au monde actuel. Il y traite de l’inspiration, des influences, et la nostalgie des 60's et 70's. Chanteur nostalgique mais optimiste, conscient que le monde se «transforme» et que tant de choses restent à inventer. 

Nicolas prépare actuellement un nouvel album qui devrait voir le jour d'ici la fin de l'année. 

MCR

facebook   twitter   deezer   spotify   itunes   amazon   virgin

- 2017 - Tous droits réservés - Création de site - Nom de domaine - Hebergement - Agence webmarketing